La Constantinière - Jeanne-Martine Vacher
15680
singular,single,single-post,postid-15680,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_menu_slide_with_content,width_470,qode_popup_menu_push_text_right,qode-theme-ver-9.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive

La Constantinière

Photo Isabelle Beauvais

Découvrir la  Constantinière

A l’occasion   des Rendez-vous aux jardins 2/3/4 juin 2017

Au coeur de l’Anjou La Constantinière  venez découvrir cette demeure historique où la végétation, les arts plastiques et les  arts vivants sont à la fête….En Anjou, le logis de la Constantinière est un témoin remarquable de ce que pouvait être une grande demeure rurale angevine de la fin du XVIIe siècle, accessible après avoir franchi un portail en demi-cercle. Elle fut probablement construite entre 1664 et 1685, pour servir de maison de campagne à Gilles Lespagneul de la Plante et son épouse Claude Moriveau, qui habitaient les Ponts-de-Cé. C’est ce que laisse penser la porte d’entrée marquée des initiales GL et CM et sculptée d’une tête d’épagneul.

Les Nuits du Patrimoine 2017

Nuits du Patrimoine 2 017 à la Constantinière

PROGRAMMATION

Après le succès de l’édition 2016, nous poursuivons l’aventure en la développant dans le souci constant d’impliquer des artistes nationaux et locaux et d’inciter les entreprises régionales à nous soutenir. Cette année, nous irons de fidélités artistiques en découvertes. Ainsi nous poursuivons notre collaboration avec :

  •               Le Centre National de Danse Contemporaine d’Angers avec une belle diversité de propositions chorégraphiques (sous réserves de quelques modifications) :
  • En avant-première Moving Numbers une cré́ation de Robert Swinston pour le CNDC,
  • Récital – Elissa Cassini – Jean-Sébastien Bach / Kaija Saariaho
  • Soli patrimoniaux et de création de jeunes danseurs / chorégraphes professionnels sortis en juin 2017 de l’Ecole supérieure de danse du CNDC – Anger,
  • Chorégraphies de – Béatrice Massin Avec l’École supérieure de danse contemporaine
  • Chorégraphies Hip-Hop de Mickaël Le Mer.

Nous retrouverons également le pianiste et compositeur Alain Kremski entre composition et improvisation.

Deux nouveaux venus nous ferons partager leurs univers singuliers :

  • Sally Nyolo et ses musiciens : Assane Aidara : guitare, Christophe Mareschal : percu-batterie. Alain Nyamé : Basse, Christophe Rosenberg : saxophone, multi-instrumentiste.

Sally Nyolo est  chanteuse, compositrice, multi-instrumentiste franco- camerounaise. Modelée par deux cultures qu’elle vit en harmonie, entre acoustique et électrique, Sally et ses musiciens, feront , entre autre, vibrer en écho les sonorités de la forêt camerounaise de son enfance et celle de la végétation angevine. Par ailleurs, au cours de ces Nuits, Sally Nyolo initiera et fera partager à tous, les beautés singulières et envoûtantes de quelques instruments africains emblématiques…

Sallly Nyolo est un artiste reconnue et primée dans le monde entier. Partageant les valeurs des Chemins de l’Insolite, Elle s’est engagée, sans restriction, en devenant l’une des femmes leader du Réseau FMI Cameroun de Christine Lagarde, Elle est également marraine de l’Institut Responsabilité Sociétale des Entreprises – Afrique, marraine de Dirigeantes (réseau et magazine de promotion de l’entrepreneuriat féminin) et Ambassadrice UNICEF contre le mariage des enfants.

  • David Christoffel artiste, chercheur, homme de radio, auteur d’opéras parlés…

David Christoffel est un artiste inclassable, passionné par les sons et le sens, il aime à jongler avec eux. Il composera à la Constantinière deux œuvres sonores, inspirées par elle. Montées et Mixées en direct et en public durant les deux Nuits du Patrimoine, ces deux mini-opéras parlés seront inspirée par des musiques, des textes littéraires résonnant en échos avec l’histoire du lieu, conjugués aux paroles de jeunes élèves et de seniors de la région, tous saisis sur le vif tandis qu’ils découvriront la Constantinière durant les après-midi des Journées du Patrimoine.

JOURNEES ET NUITS DU PATRIMOINE A LA CONSTANTINIERE

 

Soirées du vendredi  15 et samedi 16 septembre

20h -1h du matin

Ouverture samedi et dimanche après-midi de 14-18h

A la Constantinière l'amertume est toute en douceur...

A la Constantinière l'amertume est toute en douceur...

Angers Mag :

“« Si nous avions dû attendre l’estimation de l’intégralité des travaux avant de les entamer, je serais parti en courant. » Voilà effectivement 23 ans que Roger Couffin et sa famille ont lancé un chantier gigantesque : rénover le logis de La Constantinière à Soulaines-sur-Aubance. « Nous avons été subjugué par le lieu. Pour rénover La Constantinière, il fallait une part d’initiative et une part d’insouciance. » Et l’heureux propriétaire de citer Marcel Pagnol : « Tout le monde savait que c’était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l’a fait.» Car quand, en octobre 1993, la famille Couffin tombe amoureuse de La Constantinère, celle-ci est en ruines.”

Demeure privée Edifice Inscrit au titre des Monuments Historique

Ajoutez votre voix :

No Comments

Post A Comment

La Médiathèque

Tout se que j’ai crée ou collecté pour croquer le monde par les oreilles et par les yeux est rassemblé ici….