Skip Sempé un clavecin nommé désir - Jeanne-Martine Vacher
16717
singular,single,single-post,postid-16717,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,side_menu_slide_with_content,width_470,qode_popup_menu_push_text_right,qode-theme-ver-9.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive

Skip Sempé un clavecin nommé désir

DSC00765

Skip Sempé, claveciniste et chef d’orchestre, fondateur du Capriccio Stravagante, Il est aussi le directeur artistique du festival Terpsichore, dont la 4ème édition se déroule du 15 septembre au 12 octobre à Paris.

Ecoutez, cette conversation à battons rompus avec lui

Par un après-midi de soleil :

 Je gravis le petit escalier d’un immeuble ancien, niché tout près de la Seine, et me retrouve en un lieu qui immédiatement me happe, un lieu où l’on est débarrassé du superflu et convié au cœur de l’essentiel. Pénétrer dans l’univers de Skip Sempe, c’est avoir résolument les sens, pensées et affects inscrits dans un présent fécondé par les  vibrations du passé. Dans cet espace, clavecins, clavicorde, livres, tableaux anciens, délimitent -sans limiter- l’univers foisonnant et baroque de l’artiste. Je ressens vite qu’aucun des objets ici rassemblés n’est le témoignage du goût désincarné d’un pur esthète, mais bien au contraire celui d’un monde où chaque objet possède une signification symbolique, une histoire, où chacun d’eux est lié à un sentiment, une recherche, une relation particulière: ainsi ce petit clavecin rouge, richement décoré, fut celui de Gustav Leonhardt, auprès de qui Skip Sempe se forma et partagea jusqu’à sa fin, une longue et belle relation musicale. Cet instrument fait tout aussitôt surgir en moi le souvenir de longues heures d’écoute, et des images aussi, celles de Gustav Leonhardt, immense artiste à la beauté faite d’élégante raideur, telle qu’elle se donne à voir dans “Chronique d’Anna Magdalena Bach”, le film de Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, où il incarne ou plutôt réincarne Jean Sébastien Bach, himself…

Point de raideur chez Skip Sempe, immédiatement chaleureux et disert, lui qui a gardé de sa langue anglaise natale le tutoiement facile et de son origine nord-américaine un sens immédiat de l’accueil… C’est dans ce décor que nous entamons notre conversation sur son parcours, sa conception de l’interprétation, sa relation au clavecin, etc.…

Ajoutez votre voix :

No Comments

Post A Comment

La Médiathèque

Tout se que j’ai crée ou collecté pour croquer le monde par les oreilles et par les yeux est rassemblé ici….